On fait les comptes à l’arrivée

Un raccourci fun mais efficace vers la version à 1 million de dollars de vous même !

Expédition prévue à partir du 02 Juillet 2022.

Rappel : Attention nous n’avons aucune prise sur les délais postaux (qui peuvent malheureusement être très longs) et en sommes, comme vous, tributaires.

20.00

En stock

SKUlivre-onfaitlescomptes Category Tag

Mi outil, mi plaisir, ce livre n’a qu’un but : REVELER VOTRE PUISSANCE.

Si je me contentais de vous donner une recette qui vous mène à la version à 1 million de dollars de vous même ( entre nous soit dit, cette recette n’existe pas !) vous ne seriez pas au coeur du système. Alors qu’en vous proposant non seulement des histoires qui vous inciteront à vous « évader » de vous même et une méthode pour les utiliser je vous laisse libre d’être pleinement « maitre » du jeu en trouvant vos propres réponses.

Dans « On Fait les comptes à l’arrivée », vous trouverez :
– des histoires (si vous ne savez pas de quoi je parle, regarder la vidéo que je vous ai mise après)
– une nouvelle
– des concepts
– une méthode
– des outils

Vous aurez aussi accès grâce à un QR code :
– aux téléchargements des outils présentés dans le livre via mon site internet
– à du contenu complémentaire débloqué en février toujours sur mon site internet
– à la version audio de « On fait les comptes à l’arrivée » toujours en février sur mon site internet .

Cliquez ici pour lire encore plus de témoignages de lectrices ✨

 

Extrait 1

Toutes les rayures, les cornes et les défenses que vous trouverez dans ces pages n’ont qu’une raison d’être : vous rappeler qu’une bonne part de notre puissance réside dans le fait d’assumer nos vulnérabilités, nos insécurités, nos faiblesses ! Oh je vous vois d’ici vous dire qu’il est bien facile pour certaines de parler de vulnérabilité, de faiblesse et d’insécurité ! Ne vous laissez pas prendre à ce jeu du faible qui consiste à penser que tout est plus simple pour l’autre que pour vous. Que tout sourit à l’autre alors que, vous, vous êtes la victime du bourreau sanguinaire de la vie.
Je suis cette « Madame-tout-le-monde » qui lutte, jour après jour, pour aimer sans faille un corps si longtemps considéré comme difforme, qui a fait pipi dans sa culotte pen- dant 2 ans après l’arrivée de son 4ème enfant ( eh oui…mon périnée a eu bien du mal à s’en remettre), qui a souffert pendant si longtemps du syndrome de l’imposteur, qui est dyslexique et dysorthographique, qui a si longtemps voulu plaire et être aimée ! Oh, là, je la fais courte sur les insécurités et les petits bobos de la féminité. Je suis une petite dame lambda qui a un jour décidé qu’elle serait « Super-lambda »…
Si vous avez encore besoin d’en être convaincue pour accorder du crédit à mes mots, je pense que cette « caption » que je n’ai jamais publiée sur mon Insta parce que l’occasion ne s’est pas présentée, en dit long sur mon passage de « Madame Lambda » à « Superlambda ».
« Maman, quand est-ce que tu vas leur montrer que tu es une VRAIE tigresse »
– Tu parles de qui ? Tu veux que je montre à qui, que je suis une vraie tigresse ? Piment oiseau est ma fille depuis suffisamment longtemps pour que je sache qu’il y a toujours un piège derrière ce type de question…
– À tes Brighties, aux dames qui te suivent et à ceux qui ne te suivent pas mais viennent voir ton insta …
– Mais je leur montre tous les jours, dans mes stories, dans les textes que j’écris.
– Non maman tu ne leur as jamais montré tes rayures. »
– Après quelques menues secondes de réflexion, je pensais avoir compris. Et je lui dis en me regardant dans mon immense miroir « parce
que je pense que ça n’apportera rien » …
– Maman, une tigresse qui cache ses rayures n’est pas encore une tigresse adulte. »
– À ce moment-là, je me suis tournée vers Sucrée Soleil qui était elle aussi dans la salle de bain avec moi. Je n’ai pas eu le temps de lui demander ce qu’elle pensait ou de lui dire ce que je pensais moi… Elle m’a cueillie au vol.
– Avec mes sœurs, nous regardons des comptes de dames qui militent pour la Body positivité. – Oui Maman, on veut que tu sois Body positive, dit mon oisillon.
– D’accord… Et mes rayures ce sont mes vergetures c’est ça ?
– …
À ce moment précis, j’aurais pu céder à la facilité et leur expliquer que le rapport si particulier que j’entretenais à mon corps, n’était en fait que transitoire. J’aurais pu leur mentir et leur faire porter la responsabilité des rayures, des cratères lunaires qui constellaient mes cuisses, de l’apesanteur qui alour- dissait mon décolleté. J’aurais pu céder à la facilité et leur répondre que j’adorais ce corps parce qu’il m’avait permis d’accomplir par 5 fois le miracle de la vie. Mais si je l’avais fait, le message aurait donc été qu’on a le droit d’être curvy après avoir eu des enfants et pas avant ? Le message aurait été que mes enfants seraient responsables de ma « générosité ». Non, j’étais comme j’étais en raison d’une succession de choix que j’avais faits.


 

Extrait 2

4. Le courage est l’ange gardien de l’accomplissement. Attendre de ne plus avoir peur pour agir est une hérésie. Avoir peur est un signal qui nous indique que nous sommes sur le point de nous dépasser, de nous transcender, de franchir un cap, de vivre quelque chose de nouveau pour nous. Alors attendre de ne plus avoir peur revient souvent soit à attendre toute sa vie parce que la peur (ce n’est pas une bougie, elle ne s’éteint pas au premier coup de vent. Au contraire même, plus on y pense et plus on l’amplifie) soit à attendre qu’il soit trop tard (oui quand les choses ne représentent plus aucun enjeu pour nous ou que l’opportunité est passée…la peur s’envole pour faire place aux regrets !).
Et si la peur, comme la douleur, avait une mission ? Celle d’attirer notre attention sur notre puissance, sur une leçon, sur une situation ? Et si la peur était une formidable opportunité de faire preuve de courage. La peur qu’on accuse de tous les maux et der- rière laquelle on se cache pour ne pas agir, n’est qu’une projection du passé ou d’une réalité fantasmée sur notre futur. Ne pas agir parce qu’on a peur revient à compter les morts avant la guerre. Quel général compte ses pertes avant d’avoir livré la bataille ? Aucun ! Le grand général, le meneur d’hommes, le leader compte les morts à l’arrivée. Ça y est, vous venez de comprendre, pourquoi ce livre s’intitule « On fait les comptes à l’arrivée »
C’est à ça que sert le courage ! Le courage, c’est agir en dépit des peurs, des doutes, des inquiétudes et des appréhensions. Plutôt que de nous concentrer sur nos peurs, ce qui les renforcent, si nous essayions de nous concentrer sur notre courage, c’est lui que nous renforcerions. Ainsi, plutôt que d’aggraver encore l’extinction qui décime sans pitié le pays des rêves et des talents, nous contribuerions plutôt à son repeuplement ! Ohhhhh et puis si l’envie vous prenait de dire avec une voix tremblotante « mais comment on fait pour être courageuse ? », entendez ma voix dans votre tête, dire fermement « comment ça, comment on fait ? Le courage, c’est juste FAIRE QUAND MÊME !! »

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter sur : team@mavic-bright.com

Avis

  1. Sandrine Lam

    Ma doudou, je suis tellement fière de toi. Bravo!

  2. Jocelyne urie

    Une des meilleures nouvelles de 2020 j’ai hâte de le lire!!

  3. Maka Traoré – miroirs libres (client Confirmer leé)

    J’ai vraiment hâte de le recevoir et de le lire !

  4. RESOUS

    Juste ravi d’avoir ce privilège de découvrir votre livre, je crois que j’ai faim et un très beau cadeau à une chère et tendre amie. Merci bcp ,très beau cadeau.
    Celine

  5. Gombert

    Yesssss je suis en joie avant même de lavoir lu ❤️ Merci Mavic

  6. NatHalie Minos

    Merciiiii MaVic. Je suis fière et contente pour toi. Ce sera mon plus beau cadeau d’anniversaire 🎁, le 23 /12. God bless u 😘😘

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur les données de vos commentaires sont utilisées.